Foot - C. Ligue - Bordeaux écarte Guingamp et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue

Foot - C. Ligue - Bordeaux écarte Guingamp et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue

Lequipe Le 2017-01-11  Source

Une entame délicate, une maîtrise quasi-totale du ballon par la suite: la soirée des Girondins face à Guingamp (3-2) pourrait se résumer ainsi. Malgré les nombreux sièges vides au Matmut Atlantique, les joueurs bordelais ont, au début, eu du mal à se comprendre.

Un manque de communication entre Pallois et Prior a offert à l'En Avant un corner transformé en ouverture du score par la tête de Privat (12e). Dans la foulée, De Pauw s'est immiscé dans cette défense girondine sans parvenir à ajuster son lob (14e). Le tournant du match, déjà.

L'équipe d'Antoine Kombouaré aurait pu mettre son hôte K.-O., elle s'est finalement retrouvée bousculée, puis dominée. D'un bel enchaînement, avec l'aide d'une déviation de Sorbon sur son tir, Kamano a vite remis Bordeaux à hauteur (16e). Mieux en place, s'appuyant sur les montées de Sabaly côté droit, les locaux ont doucement resserré leur étreinte sur les Guingampais.

Laborde s'y est pris trois fois, mais il est parvenu à tromper Salin pour donner l'avantage à Bordeaux (2-1, 37e). C'est encore lui, peu après l'heure de jeu, qui a sanctionné la domination girondine (3-1, 65e) et, surtout, une relance de Sorbon plein axe dans sa surface...

Une aubaine pour la formation de Jocelyn Gourvennec, qui avait été tenue en échec lors de leur duel en Championnat, au Roudourou, sur un but dans le temps additionnel (1-1). Celui de Benezet (88e), peu après son entrée en jeu, n'a pas eu autant de répercussions: voici Bordeaux en demi-finales de cette Coupe de Ligue, soit à deux marches d'une place en Coupe d'Europe que la L1 ne devrait pas lui offrir.

S'il a d'abord perdu deux duels face à Romain Salin, à dix minutes d'intervalle (17e, 27e), alors que Bordeaux venait d'égaliser (16e), Gaëtan Laborde s'est à nouveau montré décisif dans cette compétition. Auteur d'un doublé face à Nice (3-2) lors du tour précédent, l'ancien Clermontois a récidivé.

Il a donné l'avantage à Bordeaux en reprenant un centre sur coup franc venu de Jaroslav Plasil (36e), une tête sur laquelle Salin, masqué au départ, n'a pas pu s'interposé. Il a, une demi-heure plus tard, signé le but du break en ajustant parfaitement le gardien guingampais, à l'entrée de la surface, après une remise de Malcom, à la réception de la passe mal ajustée de Jérémy Sorbon.



Nous vous recommandons