Afrobasket 2017: Thierno Niang, meneur des lions:« Notre seul objectif c'est de remporter le trophée rien que le trophée »

Afrobasket 2017: Thierno Niang, meneur des lions:« Notre seul objectif c'est de remporter le trophée rien que le trophée »

Wiwsport Il y'a 1 semaine  Source
Le meneur des lions Thierno Niang est en train de mener une bonne campagne avec les lions. Lors des trois matchs de poule de l'Afrobasket 2017, il a réalisé de bonnes performances devant le public sénégalais. Dans cet entretien, il délivre les objectifs de l'équipe.

Après le carton plein réalisé en phases de groupe, comment comptez-vous aborder les quarts de finale ce jeudi face l'Angol

C'était très beau de jouer devant notre public qui nous a motivé et soutenu tout au long des rencontres pour terminer la première place de notre groupe. Nous avons fait un carton plein certes, mais cette page est vite tournée. Pour ce quart de finale, que ça soit l'Angola ou un autre pays, nous ce qui nous intéresse c'est ce que nous faisons sur le terrain pour la victoire finale. Nous avons travaillé dur depuis l'entame de notre préparation. Donc notre seule préoccupation, c'est de respecter les consignes du staff technique, imposer notre jeu et poursuivre sur cette dynamique. Bien attaquer et bien défendre c'est le maître mot au niveau du groupe. Nous sommes très confiants et savons pertinemment que les résultats du premier tour ne comptent plus.

Personnellement, on vous sent très motivé ?

Depuis 2009, chaque fois que je venais en équipe nationale, je sortais de blessure. Mais par amour mon pays je n'avais jamais osé renoncer la sélection nationale. Je venais en sélection sans être 100%. Ce qui expliquait parfois mes performances en demi-teinte. Pour dire vrai, c'est la première fois que je viens en équipe nationale avec 100% de moyens et je rends grâce Dieu pour que cela continue.

Avec 1 rebond, 12 passes décisives et 14 points en 50 minutes (trois matches) vous faites déj mieux qu'en 2011 et 2015. Quel est votre secret ?

C'est vrai que j'ai gagné plus de maturité et d'expérience avec mon passage dans le championnat européen. Mais la patience a été la clé de ce résultat. Lors de des précédentes participations ce tournoi, je peux dire que je n'avais pas suffisamment de temps de jeu pour exprimer carrément mon savoir-faire. Mais au fil du temps j'ai appris et rectifié beaucoup de choses, plus l'expérience que j'avais déj acquise. Par contre, ces performances ne signifieront rien pour moi si on ne remporte pas le tournoi. Donc le plus important pour moi, c'est de rappeler aux gens que nous ne sommes pas l pour des performances individuelles mais plutôt pour le collectif. Nous avons tous un bon état d'esprit de groupe et nous sommes tous aminés par le même objectif. D'ailleurs ce qui a fait notre force pour ce début de compétition, c'est le jeu collectif car tout le groupe est conscient que seul le collectif peut nous valoir des satisfactions sur le terrain. Notre seul souci est de mettre fin 20 ans de disette. Et pour y arriver il faut qu'on se serre la main.

On a vu que vous avez beaucoup progressé surtout sur les transitions offensives. Qu'est-ce qui vous a aidé arriver ce niveaù

Ce n'est pas du nouveau chez moi car ceux qui me connaissent depuis le bas âge savent que j'ai toujours développé ce jeu. Par contre je comprends la surprise de certains, car c'est la première fois qu'ils me voient jouer surtout avec ce temps de jeu-l (50 mn en 3 trois matches). J'ai toujours été collectif sur le terrain et faire des passes mes partenaires vaut mieux pour moi que de marquer des points. Et c'est cela le rôle d'un meneur sur le terrain. Je précise également que tout ce que je pourrais faire pour que l'équipe gagne, je le ferais.Même si c'est distribuer de l'eau mes partenaires qui nous ferait gagner. L'expérience que j'ai vécue en Espagne m'a beaucoup servi pour cette compétition plus aussi les échanges que j'ai eus avec mes frères comme Gorgui Sy Dieng, Mouhammad Faye et surtout, Xan d'Almeida qui prend toujours son temps pour m'expliquer le vrai rôle d'un meneur, comment utiliser mon rythme dans le jeu et mon agressivité.

Donc apparemment vous n'avez pas senti l'absence de Xan'

Pour moi, l'absence de Xan c'est juste sur le terrain car il a toujours été l malgré sa blessure pour nous épauler et nous donner des consignes. Il ne rate pas la moindre occasion pour me repositionner sur le terrain et m'aider prendre des décisions sur les transitions offensives. Porfirio est le coach certes, mais Xan aussi s'est beaucoup investi dans le groupe et il continue de le faire. Personnellement, Il m'a beaucoup aidé progresser et c'est un coach pour moi. Depuis que je l'ai connu, il m'a soutenu aller de l'avant. Il compte beaucoup pour moi. De passage aussi je voudrais lui dire merci, de même que les autres.

Quel est l'objectif que vous vous fixez pour cette compétition'

Notre seul objectif c'est de remporter le trophée rien que le trophée. A part cela, rien ne nous intéresse. Le Sénégal sera attendu mais on fera tout notre possible pour offrir ce cadeau aux sénégalais. Nous demandons tout le peuple de prier pour nous aussi.

Source : wiwsport.com

Nous vous recommandons

Sport

Salah plus fort que prévu

Msn

Sport

Italie - Hamady Ndiaye a rejoint son nouveau club !

Wiwsport