Pour la Cour des comptes, le fonctionnement actuel du vote par Internet « n'est pas satisfaisant »

Nextinpact Il y'a 2 semaines  Source

Les Français résidant à l'étranger sont les seuls à pouvoir aujourd'hui voter par Internet, notamment lors des législatives. La Cour des comptes, qui estime qu'un recours accru à cette solution pourrait être bénéfique au Trésor Public, juge toutefois que son fonctionnement n'est pas encore «satisfaisant».

L'organisation des élections pour les Français établis hors du territoire national coûte cher. Trop cher même, estime la Cour des comptes dans unréféré rendu public mardi 10 janvier. Chaque inscrit a en effet occasionné une dépense de 20,5 euros à l'étranger (lors des présidentielles et législatives de 2012), contre 7,45 euros en France.

Au total, les magistrats de la Rue Cambon évaluent à 34,3 millions d'euros le budget consacré à l'organisation des élections pour les Français de l'étranger, au titre des quatre scrutins qui se sont déroulés entre 2011 et 2014: législatives, présidentielles, consulaires et européennes.

Dans une analyse avant tout financière, la Cour des comptes souligne que «diverses faiblesses» alourdissent le coût de ces scrutins. Le tout sans grand effet, son référé pointant la «faible participation des Français de l'étranger aux élections, malgré les nombreuses facilités offertes».

En raison de l'éloignement des bureaux de vote (en principe dans les quelques consulats du pays en question), les citoyens résidant hors du territoire national peuvent effectivement voter par correspondance, voire par Internet ? uniquement pour les élections législatives et consulaires. La Cour des comptes s'arrête tout particulièrement sur ces deux dispositifs, jugeant notamment qu'il conviendrait de supprimer le premier.



Dites-nous ce que vous pensez de cet article ?

Nous vous recommandons