Une Saint-Valentin en garde à vue pour une femme plantée par son petit-ami

24matins Le 2017-02-17  Source

Le soir de la Saint-Valentin, à Melun, une jeune femme invitée au restaurant par son petit-ami a vu ce dernier déguerpir au moment de payer l'addition. Et d'avoir connu un séjour en garde à vue avant d'être reconnue comme une victime de son compagnon.

L'acte était-il prémédité ? Le 14 février au soir, alors que la gente masculine férue de football n'ayait d'yeux que pour le huitième de finale aller de Ligue des Champions opposant le FC Barcelone au PSG, un jeune homme d'une vingtaine d'années aura décidé de profiter de la Saint-Valentin pour emmener sa compagne dîner au restaurant Hippopotamus de Carré-Sénart, à Lieusaint (Melun).

Le repas s'est semble-t-il déroulé de manière normale, jusqu'au moment où le petit-ami de la jeune femme, pour sa part âgée de 20 ans, s'est volatilisé alors qu'il lui fallait régler l'addition. Seulement, comme le rapportent nos confrères du Parisien, la femme n'avait aucun moyen de paiement sur elle, considérant ainsi à juste titre qu'elle n'aurait rien à payer du fait de l'invitation adressée à son égard.

La jeune femme n'étant donc pas en mesure de payer les 60 euros de son dîner, elle a été conduite au commissariat, la police ayant ainsi été vraisemblablement alertée par les responsables du restaurant. Cette personne a alors été placée en garde à vue, et ce le temps que les forces de l'ordre vérifient si tout ceci n'était pas une mise en scène visant à profiter d'un repas sans avoir à le payer.

Les enquêteurs auront néanmoins eu tôt fait de se rendre compte que la jeune femme n'avait pas prévu cette déconvenue et qu'elle était donc, de ce fait, une victime dans cette affaire. Conséquence plutôt logique de cette mésaventure, la jeune femme a fait savoir qu'elle envisageait de mettre fin à sa liaison avec son compagnon.



Nous vous recommandons

Actualité

Les Lions Sauvés D'une Expulsion à Leur Hôtel

Seneweb