Un bronze qui fait du bien pour les Bleues

L'équipe de France féminine a décroché la médaille de bronze lors du relais des Mondiaux d'Hochfilzen, grâce à une Marie Dorin-Habert retrouvée. Grande favorite, l'Allemagne s'est imposée devant l'Ukraine.

Après une semaine de grand soleil, la neige a fait son apparition à Hochfilzen. Mais le sourire illumine de nouveau les visages au sein de l'équipe de France féminine. Après la claque de l'individuelle (Chevalier 25e et meilleure tricolore), les Bleues se sont consolées avec une belle médaille de bronze dans le relais, derrière l'Allemagne de l'intouchable Laura Dahlmeier (5 courses, 5 médailles, 4 titres), et l'Ukraine.

A l'issue d'une course où les Françaises ont d'abord entrevu le meilleur (Anaïs Chevalier en tête après le premier relais), puis le pire (3 pioches au tir debout pour Célia Aymonier, qui glisse à la 9e place), tout s'est joué lors du dernier passage, où Justine Braisaz a lancé Marie Dorin-Habert en troisième position, au sein de la meute. "C'était une très belle course de biathlon, avec les meilleures équipes qui se retrouvent en même temps sur le tir debout, a expliqué Braisaz sur la chaîne L'Equipe.Marie a réussi à faire un très joli relais, sans pioche."

Un sans-faute que la Française n'a pas été la seule à réaliser, ce qui l'a obligé à batailler: à la sortie du dernier pas de tir, les cinq premières se tenaient en à peine 12 secondes. "C'était éprouvant, tout le monde a sorti le 10/10, a confié Dorin-Habert. J'avais vraiment peur de terminer quatrième, c'est tellement horrible." Elle terminera donc troisième, assez loin de Dahlmeier, dans le sillage de l'UkrainiennePidhrushna mais devant la Tchèque Koukalova.

Une jolie performance pour l'habituelle leader des Bleues, qui relève la tête après une quinzaine pour le moment décevante, un an après sa fabuleuse razzia d'Holmenkollen (6 courses, 6 médailles, 3 titres). "Ces Mondiaux ne se passent du tout comme je l'aurais espéré, je ne le vis pas très bien", avoue-t-elle, marquée par sa 40e place lors de l'individuelle. Mais on a vu une Dorin-Habert retrouvée, requinquée par"le fait de courir pour quelqu'un d'autre", comme elle l'expliquera. C'est la troisième médaille pour l'équipe de France féminine à Hochfilzen, avant la mass-start ce week-end.



Nous vous recommandons

Actualité

Le triomphe du mal' (Amadou Tidiane WONE)

Setal

Actualité

L'ambassadeur du Sénégal au Qatar retourne à son poste

Setal

Actualité

Le Sénégal renoue avec le Qatar

Setal