Statut de ministre au Sénégal : Entre succès et flops retentissants, quel avenir pour les technocrates ?

Statut de ministre au Sénégal : Entre succès et flops retentissants, quel avenir pour les technocrates ?

Senenews Il y'a 6 jours  Source

Le statut d'ancien ministre de la République a bien des avantages pour certaines personnalités, il assure une carrière internationale. Apres un passage réussi dans un gouvernement, des anciens ministres sénégalais ont occupé de hautes responsabilités dans la sous-région et l'international.

C'est le cas pour Assane Diop, parachuté du ministère du travail au bureau international du travail, Moussa Touré, du ministère des finances la présidence de la commission de l'Uemoa, d'Amadou Mokhtar Mbao de l'Unesco et de Jacques Diouf de la FAO.

Cependant, si cela a réussi certains, ce n'est pas le cas pour d'autres. Même des anciens premiers ministres ont totalement disparu des sphères de la gestion de la cité. Aminata Touré se résigne avec son poste d'envoyée spéciale, Docteur Cheikh Tidiane Gadio avec neufs (9) années d'expérience ne connait pas d'ascension, pareil pour le dernier premier ministre de Diouf, Mamadou lamine Loum.

Aujourd'hui, avec la non-reconduction de cette jeunes ministre Viviane Laure Bam Passy du nouveau gouvernement du président Macky Sall. La question est d'actualité.

Une carrière internationale réussie, quelques cas d'école :

Ministre de la santé puis ministre du travail sous le régime du président Abdou Diouf, Assane Diouf...


Nous vous recommandons