Prudente, Wall Street ouvre en légère baisse

Wall Street a ouvert en légère baisse vendredi, prudente après avoir beaucoup progressé et à la veille d'un week-end prolongé: le Dow Jones perdait 0,25% et le Nasdaq 0,06%.

Vers 15H10 GMT, l'indice vedette Dow Jones Industrial Average reculait de 50,89 points, à 20.568,88 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 3,42 points, à 5.811,48 points. L'indice élargi S&P 500 baissait de 4,75 points, soit 0,20%, à 2.342,47 points.

Jeudi, la Bourse de New York avait repris son souffle et terminé proche de l'équilibre, le Dow Jones parvenant toutefois à accrocher un record, pour la sixième séance consécutive, après une très légère hausse de 0,04% alors que le Nasdaq avait concédé 0,08%.

"Les marchés semblent méditer la hausse récente et être aux prises avec les incertitudes monétaires et politiques des deux côtés de l'Atlantique", ont commenté les courtiers de Charles Schwab dans une note.

La promesse par le président américain, Donald Trump, d'une réforme fiscale "phénoménale" avait déclenché un bond de Wall Street la semaine dernière mais ce moteur semble désormais s'essouffler dans l'attente de précisions, suscitant des doutes sur les marchés.

"Il y a des informations indiquant un désaccord (parmi les républicains) sur l'intégration d'une taxe à la frontière", a relevé Patrick O'Hare de Briefing dans une note.

"Tout le monde va devoir attendre pour savoir si ça passe, mais l'humeur du jour c'est que ce point de tension pourrait reporter, ou même faire dérailler, la réforme fiscale", a-t-il détaillé.

En Europe, l'approche d'échéances électorales en France et en Allemagne et les divergences persistantes entre le Fonds monétaire international (FMI) et les pays de la zone euro sur les remèdes à appliquer pour aider la Grèce sont sources d'inquiétudes pour les marchés.

Seul indicateur américain notable vendredi, les investisseurs ont pris connaissance peu après l'ouverture d'une hausse un peu plus importante que prévu de l'indice composite sur l'activité économique en janvier par le Conference Board.

Plus généralement, "les investisseurs semblent prudents avant un week-end prolongé", ont relevé les analystes de la banque Wells Fargo dans une note.

Lundi, jour des présidents aux Etats-Unis, les marchés américains resteront fermés.

Du côté des entreprises, le groupe agroalimentaire Kraft Heinz montait de 7,48%, à 93,81 dollars. Le groupe a indiqué avoir proposé au géant néerlandais de l'agroalimentaire et des cosmétiques Unilever de fusionner, une proposition rejetée par ce dernier.

Dans le même secteur, General Mills reculait de 3,29%, à 59,52 dollars, après avoir réduit ses prévisions de ventes et de bénéfices pour son exercice s'achevant en mai 2017.

Le constructeur de matériel agricole Deere concédait 0,60%, à 108,51 dollars. Ses résultats trimestriels reculent mais sont meilleurs qu'attendu par les analystes.

Le marché obligataire montait, le rendement des bons du Trésor à 10 ans baissant à 2,404%, contre 2,450% jeudi soir, et celui des bons à 30 ans à 3,010%, contre 3,052% précédemment.



Nous vous recommandons

Actualité

Le triomphe du mal' (Amadou Tidiane WONE)

Setal

Actualité

L'ambassadeur du Sénégal au Qatar retourne à son poste

Setal

Actualité

Le Sénégal renoue avec le Qatar

Setal