Nigeria: des centaines de manifestants contre le géant pétrolier Shell

Nigeria: des centaines de manifestants contre le géant pétrolier Shell

Slateafrique Il y'a 4 jours  Source

Des centaines de manifestants occupaient samedi une station pétrolière du géant anglo-néerlandais Shell, dans le sud-est du Nigeria, qu'ils avaient envahi la veille, pour demander une meilleure redistribution de l'argent du pétrole.

"Nous voulons que Shell délègue ses opérations dans cette station de transit à Belema Oil Company", une compagnie pétrolière locale, a expliqué à l'AFP Godson Egbelekro, leader communautaire de Belema (Etat de Rivers).

"Nous resterons ici tant que Shell n'aura pas accepté nos demandes. Ils ont envoyé des employés pour discuter avec nous, mais rien de tangible n'est ressorti des négociations", poursuit "Epedi", représentant des jeunes de la communauté.

Selon lui, les résidents du sud-est du Nigeria, région d'exportation des hydrocarbures, vivent dans la pauvreté, alors que les compagnies internationales exportent l'or noir et participent à l'enrichissement d'une poignée de Nigérians.

Les employés de sécurité de la station de stockage, qui mène sur le grand terminal d'exportation de Bonny, ne se sont pas opposés aux manifestants alors qu'ils pénétraient sur la propriété de Shell Petroleum Development Company (SPDC).

Dans un communiqué, Shell a rejeté les accusations selon lesquelles la compagnie néglige les communautés alentour.

"A travers notre comité pour Kula, SPDC a participé à des projets de bourses universitaires pour les jeunes de la région et a financé des investissements à hauteur de plusieurs millions de nairas", écrit le porte-parole Joseph Obari.

"SPDC a informé les autorités nigérianes de cette occupation illégale, et nous travaillons pour reprendre les opérations dans le calme", poursuit M. Obari.

Samedi, l'activité de la station était toujours ralentie.

Fin juillet, SPDC a du fermer l'un de ses plus importants pipelines, le Trans Niger (TNP), pour des "fuites", probablement dues aux sabotages des oléoducs par des groupes qui récupèrent illégalement le brut et le raffine de manière artisanale.

Avec des réserves estimées à 70 milliards de barils en pétrole et gaz (parmi les dix plus importantes réserves mondiales), et une production qui frôle les 2 millions de barils par jour, le Nigeria est redevenu le premier producteur de brut du continent africain, devant l'Angola.



Nous vous recommandons

Actu en continu - Dernière minute

( 18 Photos ) 15 août, Pape Diouf à l'assaut des St Lousiens. Regardez le show.

Senepeople

Audio - Dialgati Xibaar de ce mercredi 16 août avec Tonton Ada et Sylla Mougneul !

Senenews

[Témoignage] Attentat de Ouagadougou: «On a été les premiers touchés»

Igfm

Les discussions sur la renégociation de l'Alena s'annoncent tendues

Igfm

Sierra Leone: polémique après la coulée de boue qui a ravagé Freetown

Igfm

Actu People

3 raisons pour lesquelles il faut se débarrasser de sa balance

Puretrend

Kylie Jenner montre sa culotte aux paparazzis par accident ! (photos)

Yahoo

PHOTO - Vincent Cassel partage une craquante photo de lui enfant et en profite pour rendre hommage à sa famille

Gala

Patrick Sébastien donne de ses nouvelles : "Tout ça se remet tout doucement"

Telestar

Vidéo : Elvis Presley : Découvrez sa transformation physique !

Yahoo

Hot News

Encore sous le choc des inondations, la Sierra Leone tente de retrouver 600 disparus

Slateafrique

Attaque au Burkina : le commando "probablement venu du nord du Mali"

Slateafrique

Le Nigeria doit mieux protéger ses camps de déplacés, selon une ONG

Slateafrique

Hichilema, obstiné chef de l'opposition zambienne

Slateafrique

"J'étais parmi les cadavres": après un massacre en Centrafrique, un survivant témoigne

Slateafrique