Gambie : Yahya Jammeh joue la montre et calme le jeu (JeuneAfrique)

Dans un discours télévisé diffusé mardi, le président gambien a affirmé qu'il s'en remettait la Cour suprême âˆ' laquelle ne pourra siéger avant mai âˆ' pour trancher le contentieux électoral. Il a par ailleurs annoncé la nomination d'un médiateur pour dialoguer avec l'opposition.

Jammeh veut attendre le verdict de la Cour suprême

Yahya Jammeh s'est exprimé la télévision nationale dans la soirée du mardi 10 janvier, quelques heures après la réunion très attendue de la Cour suprême sur les résultats de la présidentielle du 1er décembre.

Saisie par l'Alliance patriotique pour la reconstruction et la construction (APRC), le parti de Yahya Jammeh, qui conteste sa défaite électorale face Adama Barrow, celle-ci a annoncé qu'elle ne pourrait rendre de verdict avant le mois de mai. La raison' L'absence de juges, la Cour étant en partie composée de juges sierra léonais et nigérians qui ne sont pas disponibles avant mai.

«Comme la Constitution le prévoit, seule la Cour suprême peut déclarer quelqu'un Président. Je demande donc tous nos concitoyens de respecter la loi de notre République et d'attendre que la Cour suprême se prononce sur les résultats de l'élection», a déclaré Yahya Jammeh dans son allocution télévisé.

Sa stratégie semble donc claire: se poster en garant de la Constitution, en jouant surle respect du verdict de la Cour suprême. En face, les opposants ne cessent de répéter que cette même Constitution prévoit pourtant la fin de son mandat le 19 janvier, date partir de laquelle ils considèrent qu'Adama Barrow sera le nouveau président de la République.

Des mesures d'apaisement annoncées

Dans son discours télévisé, le fantasque président gambien semble aussi entrer dans une logique d'apaisement. Il y annonce notamment la nomination d'un médiateur général, chargé dedialoguer avec l'opposition pourtrouver une solution pacifique la crise post-électorale qui secoue le paysdepuis la présidentielle du 1er décembre. Il s'agira de Musa Jallow, secrétaire général de la présidence.

Autre mesure annoncée par YahyaJammeh, visant calmer le jeu : la mise en place d'une loi d'amnistie générale garantissant que personne ne sera poursuivi ni arrêté pour des faits liés la campagne électorale, sur une période allant du 4 novembre 2016 au 24 janvier 2017. Yahya Jammeh entend ainsi «assurer qu'il n'y aura pas de chasse aux sorcières et restaurer un climat de confiance et de sécurité».

Reste maintenant voir si ces annonces de l'imprévisible maître de Banjul, spécialiste des revirements surprises, seront suivies d'effets. Soumis une intense pression internationale pour qu'il cède le pouvoir alors que la date butoir du 19 janvier approche, il semble aujourd'hui dans une posture délicate.

Il a notamment été lâché par douze ambassadeurs, limogés depuis, et troisministres,dont récemment celui de l'Information, Sheriff Bojang. Celui-cia appelé ses collègues du gouvernement faire de même et reconnaître Adama Barrow comme président.

Nouvelle mission de la Cedeao Banjul

Un mois après l'échec d'une première médiation, le 13 décembre, une seconde mission de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao) est attendue le vendredi 13 janvier Banjulpour tenter de convaincre Yahya Jammeh de quitter le pouvoir de manière pacifique. Initialement prévue ce mercredi 11 janvier, elle a été repoussée de 48h la demande du président gambien.

Cette nouvelle mission sera conduite par le chef de l'Etat nigérian, Muhammadu Buhari, désigné médiateur en chef dans la crise gambienne par la Cedeao. Comme la dernière fois, il sera accompagné par la présidente libérienne Ellen Johnson Sirleaf et l'ex-chef de l'Etat ghanéen, John Dramani Mahama.

Joint par Jeune Afriqueen fin de semaine dernière, un haut responsable de la Cedeao affirmait que la priorité de la médiation était toujours d'offrir une «porte de sortie honorable» Jammeh. Selon lui, la menace d'uneintervention militaire, brandie par l'organisation sous-régionale en cas d'entêtement de l'autocrate gambien, ne sera envisageable qu'en « ultimeressort, une fois toutes les voix de dialogues épuisées».


Nous vous recommandons

Actu en continu - Derni�re minute

LAYE DIAW : "Mbaye Niang est noir, mais c'est un Toubab"

Xalimasn

Urgent: Le meurtrier d'Awa Ndiaye arrêté Kayar

Xalimasn

23 septembre 2016 ... 23 septembre 2017: la liberté est sacrée.

Xalimasn

Confrérie Tidjane : Le Successeur D'Al Amine Sera Connu Dimanche (Porte-parole)

Xalimasn

Endettement élevé du Sénégal: entre mensonges et insouciance des dirigeants par Ibrahima Sadikh NDour

Xalimasn

Actu People

Richard Berry ( Les Crimes silencieux ): «France 2 n'aime pas le succès»

Tvmag

Cyril Hanouna a 43 ans, découvrez son évolution physique ! (vidéo)

Yahoo

Retrouvailles entre Carla Bruni, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Naomi Campbell et Helena Christensen pour un défilé hommage[Vidéo]

Telestar

Koh-Lanta ? Marta, éliminée: "Je n'ai même pas eu le temps de convaincre les rouges"

Gala

Koh-Lanta - Théotime : "Je n'ai pas été bon et j'en ai subi les conséquences"

Gala

Hot News

Richard Berry ( Les Crimes silencieux ): «France 2 n'aime pas le succès»

Fr

Cyril Hanouna a 43 ans, découvrez son évolution physique ! (vidéo)

Yahoo

Retrouvailles entre Carla Bruni, Cindy Crawford, Claudia Schiffer, Naomi Campbell et Helena Christensen pour un défilé hommage[Vidéo]

News

La bonne nouvelle du jour: dormir avec ton chien, c'est finalement très bon pour ton sommeil

Msn

Pourquoi se toucher le nombril donne envie d'aller aux toilettes

Msn