Canada : une jeune fille trouve la mort après un simple baiser. Explication

Canada : une jeune fille trouve la mort après un simple baiser. Explication

Leral Le 2017-09-13  Source

Une jeune fille originaire de Montréal, a perdu la vie cause d'un simple baiser.

Myriam et son nouveau petit ami sont allés une fête et s'amusent comme des fous. À la fin de la soirée, le couple décide de rentrer et d'aller se coucher. Sur place, avant d'aller se brosser les dents, le petit ami de Myriam l'embrasse langoureusement. Quelques minutes après, la jeune fille se sent terriblement mal et a de la peine respirer.

Lorsque son petit ami sort de la salle de bain et la trouve en train de s'étouffer, il appelle immédiatement les secours. Mais lorsque ces derniers arrivent sur les lieux en 8 minutes seulement, il était déj trop tard, Myriam est morte. La cause de la mort est très vite déterminée : la jeune fille a fait un choc anaphylactique. Mais qu'a bien pu lui provoquer une telle réaction allergique ?

Il s'avère en réalité que Myriam était très allergique aux arachides et que son petit ami n'en avait aucune idée. Etant ensemble depuis peu, le sujet n'avait apparemment pas encore été abordé par le couple. Lors de cette nuit tragique, le petit ami de Myriam avait mangé un sandwich au beurre de cacahuète pendant qu'elle était en train de se préparer pour la nuit dans une autre pièce et avant qu'il n'aille lui-même se brosser les dents. Il ne se doutait pas un seul instant que le baiser de bonne nuit donné Myriam, allait la tuer.

Après avoir mangé le beurre de cacahuète, il avait assez de protéines d'arachide dans la salive pour provoquer un choc anaphylactique chez Myriam. En temps normal, la jeune fille avait toujours un EpiPen (adrénaline auto-injectable) sur elle afin d'éviter ce genre de réactions, mais comme un coup du sort, elle l'avait oublié chez elle ce soir-l.

La mère de la victime a été anéantie d'apprendre la façon dont sa fille adorée a perdu la vie. Aujourd'hui, elle veut sensibiliser les personnes sur les allergies mortelles afin d'éviter qu'un tel drame ne se reproduise. Et elle n'est pas la seule, le Dr Christine McCusker, directrice de la Division d'allergie et d'immunologie clinique l'hôpital de Montréal pour enfants, lance l'avertissement suivant : «C'est pour cette raison qu'il faut toujours avoir sur soi son EpiPen, même si l'on n'en a pas envie et même si ça ne fait pas cool.»

Emeraude ASSAH


Nous vous recommandons

Actualité

Ouverture du BOURDA 2017: la Ferveur et la Foi Sindoné ( vidéo )

Ndarinfo

Actualité

La Méthode du dialogue politique

Xalimasn

Actu en continu - Derni�re minute

18e concours d'agrégation CAMES: Sur 103 candidats, seuls 49 ont été déclarés définitivement admis, soit un taux de réussite de 39,81%

Ndarinfo

Ouverture du BOURDA 2017: la Ferveur et la Foi Sindoné ( vidéo )

Ndarinfo

La Méthode du dialogue politique

Xalimasn

Apr/d.s. E/usa: Mésentente Et Escroquerie Politique

Xalimasn

Youssou Ndour en colère... "Lii Daffa Eup, Danio...

Xalimasn

Actu People

Christophe Castaner aussi peut "dire ce qu'il pense Emmanuel Macron"

Closermag

Vente d'esclaves en Libye : Alpha Blondy dénonce une situation « révoltante et humiliante »

Closermag

Charlène de Monaco et Charlotte Casiraghi très élégantes pour la Fête nationale

Purepeople

Une candidate de 4 mariage pour une lune de miel se lâche avec des objets sexy

Telestar

Meg Ryan fête ses 56 ans : Retour sur sa transformation physique

Closermag

Hot News

RDC : « Ne vous laissez pas manipuler ! », lance Olive Lembe Kabila la jeunesse

Afrik

RDC : pour Emmanuel Ramazani Shadary, le 15 novembre a été un « échec »

Afrik

Zimbabwe: Robert Mugabe refuse de quitter le pouvoir

Lepoint

«Marchés d'esclaves» en Libye: les Africains révoltés

Lepoint

Zimbabwe: Mugabe a "accepté de démissionner", selon son entourage

Slateafrique